mercredi 11 novembre 2015

La Môme, un film de Olivier Dahan.

Énorme coup de cœur ! Moi, enfant d'une génération n'ayant pas connu Édith Piaf, j'ai adoré, aimé, émerveillé ce film !
Olivier Dahan a eu une merveilleuse idée de retracer la vie de La Môme, née Édith Giovanna Gassion, à travers ce film biographique, très sincère et envoutant.
Les acteurs y sont époustouflants. La mise en scène est sobre et subtile. Nous ressentons beaucoup d'émotions, de sensibilité et d'amour.
Nous découvrons et vivons les grands moments de la vie d'Édith Piaf, de son enfance en 1920 jusqu'à sa triste mort en 1963.


Il me semble nécessaire de souligner la merveilleuse interprétation des acteurs dans leurs rôles, notamment celle de Marion Cotillard dans le rôle d'Édith Piaf, qui, au-delà de son rôle, pénétrè le personnage de Piaf, à tel point que l'on oublie que c'est Cotillard. Par ailleurs, elle remportera deux oscars pour son superbe jeu d'acteur, et fera d'elle la première actrice française recevant l'oscar de la meilleure actrice, ainsi que le Golden Globes 2008.
Mais ce n'est pas tout, nous avons de fabuleux acteur, qui mérite tous d'êtres nommés, cependant je vais vous citer les principaux : 
Nous avons donc Jean-Pierre Martins dans le rôle de Marcel Cerdan, merveilleux !
Gérard Depardieu  dans le rôle de Louis Leplée.
Jean-Paul Rouve, dans le rôle du père d'Édith.
Sylvie Testud dans le rôle de Mômone.
Manon Chevalier dans le rôle d'Édith Piaf  à cinq ans.
Pauline Burlet dans rôle d'Édith à dix ans.
Emmanuelle Seigner dans le rôle de Titine.
 J'ai nommé (car il aurait été beaucoup trop long de tous les nommés), les acteurs "principaux", ou du moins, qui m'ont le plus touché.



Le film commence donc avec une petite Édith, seule, triste et pleurante à Paris, proche d'elle, dans la rue parisienne, sa mère, qui chante pour quelques sous. Nous rencontrons ensuite son père, rentré du front, il trouvera Édith, très malade dans un lit, sans sa mère qui était partie acheter de l'alcool. Il la confiera dès lors à sa mère, qui tient une maison close en Normandie. Dans cette maison close, Édith sera prise d'attachement et d'amour pour une des prostituées, Titine. Cette dernière s'occupera d'Édith comme sa propre fille. Ainsi, lorsque son père reviendra la chercher après des années d'absences, afin que la petite l'aide au cirque, ce sera une terrible déchirure pour Titine et Édith.
Son père étant un homme, je trouve, indécis, quittera peu de temps après le cirque, pour cause d'un conflit. Il continuera alors ses acrobaties dans les rues de Paris avec Édith. Mais lors d'une représentation de son père, un homme réclama une acrobatie d'Édith, son père la forcera donc à s’exécuter. La jeune Édith époustouflera le public en chantant La Marseillaise.

Nous retrouvons ensuite, Édith Piaf plusieurs années après, chantant dans les rues pour des raisons financières, comme sa mère autrefois. Celle-ci est accompagnée de sa chère amie, Mômone. Édith Piaf, par sa voix, se fera remarquer par Louis Leplée, qui l'engagera pour chanter dans son cabaret.
Édith Piaf prendra dès lors l’appellation de La Môme Piaf. Cependant, peu de temps après, Louis Leplée est trouvé mort, La Môme se fera suspecter pour cause de ses fréquentations, cela ruinera son début de gloire, elle se fera huer et insulter. Son malheur sera d'autant plus difficile puisque son ami de toujours Mômone se fera emmenée, par l'ordre de sa mère dans un établissement de jeunes filles.

Mais Édith, à présent seule, reprendra les choses en mains, en prenant contact avec Raymond Asso, un compositeur qui lui avait, autrefois, laissait ses coordonnées, intéressé par La Môme. Elle travaillera dès lors avec lui, sa voix, son articulation, sa posture et notamment le placement des ses belles mains.

Prise de succès, nous retrouvons Piaf à New York, où elle fera une bien belle rencontre, celle de Marcel Cerdan, un boxeur champion français. Elle tombera folle amoureuse de lui. Jusqu'à ce qu'une terrible scène parvienne. Alors que Édith pensait prendre son petit-déjeuner avec lui, ses proches lui apprendront la mort de Marcel, qui était dans un avion pour la rejoindre, l'avion s'étant écrasé.

Le film se poursuit alors par des souvenirs récurrents alors que la santé d'Édith se dégrade. Nous la voyons se droguer. Cependant, Jacques Pills, la persuade de se faire soigner. On la retrouvera toujours en train d'amuser la galerie, même dans les pires moments.

Des années plus tard, nous découvrons Édith dans ses mauvais jours, celle-ci veut cependant chanter à l'Opéra malgré le refus de ses proches, inquiets pour sa santé. Mais un compositeur viendra lui proposer Non, je ne regrette rien. Elle voudra d'autant plus chanter à l'Olympia. Elle effectuera donc cette performance, mais s’évanouira. Cela la hantera pour toujours. C'est à 47 ans, que Édith Piaf commence à ne plus se souvenir, ce qui l’apeure vraiment.  Le film
Des années plus tard, un nouveau compositeur lui présente Non, je ne regrette rien, ce qui décide Édith à chanter à l'Olympia malgré les conseils de ses proches qui s'inquiètent de sa santé. Cette dernière performance, pendant laquelle elle s'évanouit, semble la hanter. À l'âge de 47 ans, Édith, est très malade. Le film se termine sur sa prestation à l'Olympia, lorsqu'elle chante Non, je ne regrette rien.

C'est donc une terrible fin, triste et touchante. La vie d'Édith Piaf fut malheureuse mais on remarque que celle-ci c'est toujours battu contre ses malheurs. J'ai ressenti beaucoup de sincérité, d'émotion et de talent ! Je vous le conseille sincèrement !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire